Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 10:20



.../...


.............................................................................


... Le pays d'Hélène...


... Ludovic et Jérôme écoutaient sans rien dire. il fut convenu que Gaspard conduirait Hélène par les chemins des bois, et qu'il lui ferait d'abord voir le parc du château. Après quoi, ils se présenteraient à Emmanuel Residore, et ils le presseraient de leur procurer des informations sur les anciens habitants du château. L'homme ne pourrait s'y dérober en voyant Hélène. S'il prévenait M. Drapeur, celui-ci se trouverait obligé de reconnaître que la démarche d'Hélène était tout-à-fait légitime.
... Rien ne se passa comme on pouvait le prévoir. Tout fut inexplicablement facile.
... Lorsque Hélène arriva avec Gaspard dans le bois de troènes qui bordaient le lac, elle fut saisie d'étonnement. Le lac, la forêt, les bouleaux, les palmiers formaient un ensemble si extraordinaire qu'on ne pouvait rien imaginer de plus beau. Des larmes vinrent aux yeux d'Hélène.
... - Alors?... demanda Gaspard.
... - Je ne sais pas, dit Hélène, je ne reconnais rien. C'est plus beau que je croyais, mais voilà sûrement le grand pays de Maman Jenny.
... Ils contournèrent le lac et se rendirent au château. Un domestique les reçut. Il leur répondit que M. Residore était absent, et qu'il ne tarderait pas à revenir. Hélène et Gaspard attendirent dans un vestibule moyenâgeux dont les meubles, les coffres et les banquettes avaient tout l'éclat du neuf. Bientôt une voiture s'arrêta devant le perron et M. Residore se présenta en compagnie de Bidivert.
... - Monsieur Fontarelle, si je ne me trompe.
... - C'est Hélène Drapeur, dit Gaspard.
... - Ah! parfaitement, dit M. Residore. Je suis enchanté de faire la connaissance d'une demoiselle romanesque et par surcroît, je l'affirme, éminemment photogénique.. Quelle beauté vous donne ce décor de Moyen-Age américain! Car ses meubles viennent directement d'Amérique, ainsi qu'il convient à la couleur locale. Bidivert, laissez-nous, je vous prie... 
... Bidivert s'éclipsa. Hélène ne savait que dire. Enfin, elle se reprit:
... - Vous savez, Monsieur, que je cherche ma famille.
... - Eh ! oui, cette demoiselle cherche sa famille! Apprenez qu'Emmanuel Residore est homme à découvrir les liens de famille les plus obscurs. Ne suis-je pas un inventeur?... Et inventer, ne signifie-t-il pas découvrir? Le latin non plus que le turc, l'arabe et le patois bêche de mer n'ont de secrets pour moi. Ma profession m'oblige à connaître toutes les civilisations. N'ai-je-pas, pour un filme d'amour préhellénique, reconstitué tout le palais de Cnossos en ciment alors que l'original était simplement en bois, n'ai-je-pas rétabli dans leurs fastes magiques et redécouvert tous les cousinages des rois de Crète?...
... - Je voudrais... reprit Hélène.
... - Vous voudriez? Demandez seulement. A mon signal, votre parenté vous apparaîtra comme sur un écran.
... - Pouvez-vous me renseigner sur Maman Jenny? demanda Hélène.
... - La fille du général Horpipe, l'ancien propriétaire de ce château, s'appelait Jenny, en effet. C'était une actrice, et elle était mariée avec un architecte qui l'a laissée veuve assez tôt et qui, pour sa part, se nommait Bertrand.
... - Vit-elle encore? demanda Hélène.
... - Nul ne sait où elle se trouve aujourd'hui. Mais nous la ferons revivre s'il le faut.
... - Personne ne sait... reprit Hélène.
... - Personne ne sait, mais moi je saurai. Je reconstituerai toute sa carrière. Je la suivrai par la pensée jusqu'au bout du monde. Je lancerai partout des policiers. Nous trouverons mille indices. Ma chère enfant, il faut nous laisser le temps de dérouler le film. Les secrets doivent être patiemment pénétrés. Nous allons prendre le thé, si vous le voulez bien.
... Gaspard suivit M. Residore et Hélène dans le salon, où un domestique apporta des plateaux de gâteaux, des petits pains et de la confiture. M. Residore tira de sa poche une lettre avec tant de vivacité qu'il sembla l'avoir saisie au vol comme elle passait dans l'air.


........................................................................  à suivre  ....

4279317462_3a53025ea6.jpg
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories