Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 17:02



.../...

... En se glissant le long des murs, les garçons étaient revenus devant la façade. Un peu avant d'arriver à l'angle de l'aile, non loin du perron, ils remarquèrent une croisée sur laquelle étaient rabattus les contrevents tout de guingois et que l'on pourrait ouvrir facilement.
... - Fais le guet, dit Ludovic à Jérôme. Mais personne n'est encore réveillé à cette heure, et on ne risque rien.
... Jérôme s'avança jusqu'à l'angle pour observer le cadre des bâtiments autour du grand perron. Il n'y avait aucun signe de vie. Les maîtres étaient peut-être absents.
... Gaspard monta sur les épaules de Ludovic. Comme il le supposait, rien n'était plus facile que de rabattre un volet. Derrière les volets, il n'y avait pas de fenêtre. Gaspard comprit que le château avait subi pendant la guerre des dégradations qu'on n'avait pas encore réparées. Ces traces du désordre de la guerre donnaient une réalité nouvelle à l'histoire d'Hélène.
... Gaspard se rétablit sur l'appui de l'encadrement. A l'intérieur régnait une assez grande obscurité. Il se tourna pour pousser l'autre volet. Alors il vit sur le bois du volet un nom écrit en longues lettres  fines, à demie effacées, où il crut lire le nom de Jenny...
... Est-ce que ce fut la surprise, ou bien s'y était-il pris maladroitement pour rabattre le deuxième volet? Gaspard tomba brusquement en arrière. Il chercha vainement à se raccrocher. Il sut que de nouveau il était en proie à une folle nature qui l'entraînait dans quelque affaire inconsidérée.
... Il crut d'abord qu'il n'en finirait pas de tomber. Il prit contact, non avec le parquet d'une pièce, mais avec un escalier dont les degrés lui brisèrent les reins et le dos.. Cet escalier était parfaitement ciré et les marches assez roides, si bien que Gaspard fut aussitôt emporté dans une glissage vertigineuse.
... Il n'eut pas le temps d'y songer qu'il arrivait sur un autre escalier, large comme un perron, et couvert d'une épaisse moquette sur laquelle il roula. Après avoir dévalé ces derniers somptueux degrés, il se trouva couché à plat ventre au milieu d'un tapis de Perse aux vives couleurs.
... Il demeura tout étourdi pendant quelques secondes. Quand il releva le nez, il s'aperçut qu'il était dans un salon qu'ornaient des meubles surchargés de dorures. Les doubles portes, les panneaux, le plafond étaient aussi abondamment pourvus de réseaux d'or. Un lustre grand comme une douzaine de ruches. Enfin, Gaspard vit s'avancer un homme vêtu d'une robe de chambre jaune et verte avec des glands d'argent. Il ne tenta même pas de se mettre debout. L'homme lui dit:
... - Je me présente: Emmanuel Residore... Qui ai-je l'honneur d'accueillir?...


................................................................................  à suivre  ...

3204855512_05fd2f1e1d.jpg                                                   
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories