Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 22:20



.../...

...............................................................................


... C'était un livre d'images comme on en donne aux très jeunes enfants. Quelques phrases imprimés en gros caractères. Un conte de Grimm avec un géant et un tailleur. Rien de particulier dans ces images. Entre les pages étaient serrées des plantes et des feuilles séchées qui semblaient très anciennes. Hélène montra à Gaspard un chaton de bouleau, une renoncule, une longue foliole de palmier et une petite algue.
... - C'est impossible, dit Gaspard.
... - Il y autre chose encore, dut Hélène.
... Sur la page de titre, Gaspard vit de grosses lettres malhabiles, un peu effacées. il lut ces mots: " Maman Jenny au grand pays... "
.. - Qui était Maman Jenny? Si c'était la mienne, pourquoi m'a-t-elle quittée? Je croyais revoir un visage avec des grands cheveux blonds. Je n'étais pas sûre, mais j'étais certaine qu'il y avait un pays qui était mon pays et qu'on appelait le grand pays.
... - C'est de la folie de chercher ce pays, dit Hélène, mais je ne peux pas m'empêcher.
... - Tu n'as pas questionné M. Drapeur?...
... - J'ai caché le livre. Je ne lui ai jamais dit que j'avais retrouvé le livre. Quand j'ai questionné M. Drapeur, il a haussé les épaules. Il ne savait pas qui était Mamam Jenny. Il m'a dit qu'il ne savait pas. Je lui ai parlé d'un grand pays. Il m'a répondu que je rêvais. Alors je me suis décidée à quitter la maison. 
... - Comment voulais-tu chercher, puisque tu ne savais rien?
... - D'abord en Belgique. Regarde sur l'autre page, il y a les mêmes mots écrits en flamand.
... - Ce n'est pas une raison, dit Gaspard. Jenny, ce n'est pas un nom flamand.
... - Pas une raison, convint Hélène. mais je pouvais commencer à chercher en Belgique. je me suis sauvée. J'ai pensé d'abord à la mer et je suis allée le long de la mer de puis Ostende jusqu'à Malo-les-Bains. On m'a rattrapée à la frontière. La deuxième fois que je suis partie, j'ai voulu visiter la forêt. Je suis arrivée par hasard à Lominval... 
... - Près de la mer, il n'y a pas de forêts de bouleaux et de chênes, et dans la forêt... A moins que ce soit la Meuse qui ressemble à la mer. Mais tu n'y trouveras pas un palmier...
... - Je suis sûre qu'il y avait de grands palmiers et la mer. J'ai maudit cette mer et ces palmiers, parce que cela n'avait pas de sens, et pourtant c'est vrai...


......................................................................................  à suivre  ...

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

covix 03/12/2009 01:03


Sympa ces cabines de mer, le voile ce déchire!


Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories