Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 22:44



.../...


.................................................................................

... Suite des aventures de Gaspard...

... Gaspard demeurait sur le seuil de la boutique, incapable de faire un mouvement, ne sachant s'il devait sortir ou rentrer, lorsqu'il entendit derrière lui le rire grave de M. Baisemain. Ce rire était à la fois amical et cruel. Gaspard en éprouvait une honte nouvelle, et s'enfuit, terrifié, comme déjà les badauds arrivaient de toutes parts. Il pénétra dans la cour voisine, sauta le mur et se trouva au fond d'une ruelle.
... - Encore une catastrophe!... murmurait Gaspard. Que me reste-t-il à faire? Si je retourne à Lominval, je dois m'attendre à une triste réception. Gaspard perçut le bruit d'un galop joyeux et sauvage, puis une grande clameur poussée par les gens assemblés, des voix enfin qui parlaient de la gendarmerie. Dans cette situation inextricable, Gaspard ne songea plus qu'à fuir. Il ressentait un irrésistible désir de gagner la forêt, sans aucun espoir d'ailleurs d'échapper aux conséquences de son aventure. Ce n'était pas seulement la peur, mais un élan qu'il n'aurait pu maîtriser pour retrouver, ne fût-ce que quelques instants, la paix profonde de la forêt.
... Il se trouvait dans le faubourg. La ruelle aboutissait à un sentier qui traversait des jardins, une prairie, et débouchait sur la route. De l'autre côté de la route c'était la forêt. Dans cette région, les villes sont bâties dans de vastes clairières, mais sur certains côtés les bois touchent à la ville. Du fond des rues on entend les tourterelles, et la nuit on peut percevoir les trouées que font les sangliers dans le feuillage pour venir jusqu'aux champs de blé ou de pomme de terre. On entend glapir les renards. En ce lieu, les taillis dévalaient un escarpement. Gaspard se jeta à travers les hauts séneçons et les ronces de la lisière. Il grimpa dans les taillis, et arrive bientôt, hors d'haleine, sur un plateau coupé de vallonnements, où les futaies étendaient leurs ombres à l'infini. Après avoir traversé des bois d'acacias clairsemés, il s'engagea dans un fourré. il était comme aveuglé par le sang qui frappait dans son soeur et dans sa tête.
... Malgré son épuisement il fonça au milieu des épines. Les arbrisseaux étaient si serrés qu'il crut à un moment qu'il ne pourrait ni avancer ni reculer. Il ne comprit pas lui-même comment il réussit à pénétrer, et soudain il se trouva comme dans une véritable cave sous une voûte de feuillages bas. Le lierre couvrait le sol et grimpait après de jeunes charmes et des sortes de saules. Gaspard gagna une fondrière au fond de laquelle s'inscrivait une piste de chevreuil entre quelques brins de millet. Il n'aurait pu faire un pas de plus. Il tomba sur les genoux et s'étendit de tout son long...
... A quinze ans, un enfant est prêt à engager une responsabilité d'homme. Toutefois, il reste attaché à des idées ignorées de tous et de lui-même. Gaspard avait besoin de songer en paix à son ami d'Anvers qu'il n'avait vraiment aucun moyen de rejoindre et sans doute à ce moment-là, il s'imaginait près de mourir. Il fit une prière que personne ne pourra jamais vous rapporter exactement. Ce fut en priant qu'il s'endormit, la tête sur la mousse...

.................................................................................. à suivre ...

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Bonsoir Alain
Un retour, je reprends le lecture, description bucolique qui nous tiens en haleine, on plonge toujours dans le récit et sommes témoins de l'évènement, , sublime
A plus


Répondre

Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories