Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 22:02



.../...


..................................................................................



... Et la suite....


... C'était une assez grande caravane. Une seule pièce avec un lit bas dans le fond. Il y avait, tout autour, des boîtes et des ustensiles.
... Niklaas et Gaspard s'assirent sur un banc tandis que Jenny donnait une escabelle à Hélène. Elle-même s'assit sur le bord du lit.
... Jenny avait gardé un visage très jeune, malgré la fatigue qui y était marquée.
... - Ton père est mort pendant cet exode, dit Jenny à Hélène. Nous possédions alors plusieurs voitures tirées par des chevaux et nous donnions des représentations théâtrales et des pantomines avec deux hommes qui étaient cousins de ton père et mes deux soeurs. Tes deux frères étaient un peu plus âgés que toi. Tout ce monde s'est dispersé. Le matériel a été détruit par un bombardement au début de la guerre. Je n'ai retrouvé, après ma guérison, qu'une petite voiture, un cheval et un poulain. Voilà presque dix ans de cela. Les cousins et mes soeurs ont cherché fortune dans différents commerces. Tes frères sont aux colonies. Moi je suis lasse infiniment, mais ce soir j'ai vu le Paradis.
... Elle parlait d'une voix égale. Quand elle s'était trouvée seule avec ses deux garçons, elle avait dû faire mille travaux. Elle lavait le linge des autres forains, passait des nuits à fabriquer des vanneries, et finalement s'était mise à pâtisser.
... - Je n'ai cessé de te chercher, dit-elle à Hélène. Je suis revenue à Stonne. PLus de traces de la femme qui nous avait recueillies. J'ai mis des annonces dans les gazettes. Je me suis adressée à des bureaux. J"ai parcouru la région. J'ai voyagé dans toute la France. Où étais-tu?...
... Hélène dit que M. Drapeur l'avait soignée et élevée.
... - C'est incroyable que tu te sois souvenue et que tu aies songé à me rejoindre.
... Hélène expliqua qu'elle avait rencontré beaucoup d'obstacles. Personne ne voulait la croire. Enfin elle parla du livre d'images où il y avait écrit: " Maman Jenny au grand pays. ".
... - Le grand pays! s'écria Maman Jenny. Toi et moi nous savions ce que cela signifiait.
... Hélène lui avoua qu'elle ne comprenait pas encore quel était le grand pays. Jenny la regarda longuement:
... - Ce n'est pas étonnant que tu aies oublié cela. J'espérais que si tu l'avais oublié tu pourrais songer à moi. 
... - J'ai oublié mais je désirais revoir toujours le grand pays, dit Hélène. Explique-moi. Où est ce pays?
... Jenny demeura pensive quelques instants. Elle dit:
... - Je t'expliquerai demain.
... - Pourquoi demain?...
... - Demain, reprit Jenny. Nous avons tant de choses encore à nous dire ce soir. Qui sont ceux-là?...
... Elle désignait Niklaas et Gaspard, ainsi que Jérôme et Ludovic qui venaient d'apparaître sur le seuil de la petite porte, Hélène expliqua ce qu'elle savait. Gaspard compléta l'histoire. Jenny voulut que rien ne fût passé sous silence, ni le voyage aux Bermudes, ni les fantaisies d'Emmanuel Résidore. Quand on eut terminé par la dernière rencontre de Gaspard et d'Hélène avec Niklaas, dont la voiture avait versé sur le chemin de la forêt, Jenny conclut:
... - Ce sont de bien belles histoire. Mais ne vas-tu pas regretter M. Drapeur et M. Résidore? Faut-il que tu aies abandonné pour moi de telles chances? Ne valait-il pas mieux que tu poursuives une si belle carrière et que tu viennes me voir de temps en temps? Qu'ai-je à te donner?...
... - Je veux vivre avec toi chaque jour dans le grand pays, dit Hélène.
... - Nous en parlerons demain, répondit encore Jenny.
... La nuit était très avancée, lorsqu'on eut épuisé toutes les questions sinon celle du grand pays. Gaspard apprit que ses propres parents se retrouvaient parfois sur les fêtes et les marchés avec Jenny, et que Mme Fontarelle avait prédit qu'Hélène reviendrait par une nuit d'été. Tout était changé vraiment. C'était une autre vie...
... On se sépara pour la nuit. Niklaas et les garçons allèrent coucher dans leur voiture. Hélène et Jenny restèrent dans la caravane...


...........................................................................   à suivre  ....


4195069640_3cbcc50d0c.jpg 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories