Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 21:55



.../...


................................................................................

... Théodule ouvrit une armoire et décrocha le téléphone. Au bout de quelques instants, il pouvait souhaiter le bonjour à Emmanuel Résidore. Gaspard attrapa quelques bribes de conversation.
... - Ma surdité a cessé, disait Théodule. J'ai fait hier un tour dans nos bois avec la camionnette. un ours nous a poursuivis. Il s'est élancé dans la camionnette. Nous avions ouvert les battants pour charger du bois. La camionnette est maintenant dans le garage... L'ours ne bouge pas plus qu'une souche... C'est entendu, Marval et moi nous emmènerons la camionnette à Chemy cet après-midi vers trois heures.
... Quand il eut raccroché il regarda Gaspard:
... - L'ours appartient à la ménagerie des studios. On l'avait laissé se promener dans la cour de la ménagerie parce qu'on le croyait tout à fait raisonnable et il a escaladé le mur d'enceinte. Marval et moi nous l'emmenons tout à l'heure dans la camionnette. Tu viens avec nous?...
... - Non, dit Gaspard. 
... - Il n' y a aucun risque, dit Théodule.
... - Il faut que je prenne mon train.
... - Nous reviendrons avant six heures. Il y a un autre train à sept heures.
... - Nous reviendrons aussitôt? insistait Gaspard.
... - Nous reviendrons aussitôt, assurait Théodule.
... Ainsi l'on remet toujours naïvement l'heure de la séparation, comme nous l'avons maintes fois observé et comme nous le dirons encore. La séparation apparaît tellement fatale qu'il est doux de gagner quelques heures et n'importe quelle histoire, si vous y songez bien, n'est jamais qu'une histoire de gens qui s'entretiennent, se querellent ou se saluent longuement  pour prolonger leur réunion sur une terre où tout semble passager et où tout s'enfuit au fond du temps...
... Théodule fit apporter une bouteille de vin de Moselle et lorsqu'ils partirent, vers trois heures, ils étaient pleins d'enthousiasme. Ils songeaient, sans se l'avouer, qu'ils arriveraient à Chemy peu de temps après que Bidivert y aurait amené Hélène dans la grande voiture verte. Marval conduisait la camionnette . C'était lui qui parlementerait au bureau de la Cité...
... Tout se passa comme on l'avait prévu. La voiture verte stationnait près de l'entrée des studios. le vieux Marval conta l'histoire de l'ours au concierge, qui était prévenu. Des coups de téléphone furent lancés d'un bureau à l'autre. Un employé vint vérifier la présence de l'ours. Il ne jeta qu'un coup d'oeil à travers la lucarne de l'arrière. L'ours dormait...
... - Méfiez-vous, disait cependant Marval à l'employé. Tout à l'heure, il a manqué m'arracher la barbe, comme je voulais lui dire quelques mots par la lucarne. Il fait semblant de dormir, puis il s'élance. A chaque instant il manque de défoncer le coffre.
... - C'est bien, dit l'employé. Suivez ce chemin. A deux cents pas d'ici, on vous ouvrira une porte dans l'enceinte, et vous foncerez tout droit dans l'allée. Ne prenez ni à droite, ni à gauche. Il y a deux allées en V qui pourraient vous tromper. A droite vous verrez d'ailleurs le nom des studios sur des pancartes.
... L'homme avait défilé ces recommandations à toute vitesse. L'ours venait de remuer au fond du coffre...

...............................................................................  à suivre  ...
2195413139_4faeed8878.jpg 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories