Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 20:43


.../...

... Le cuisinier reprit:
... - D'habitude on ne se conduit pas ainsi avec les enfants. On les cajole et on leur fait entendre raison.
... - Vous irez faire entendre raison à celui-là, gémit la servante. Quand on a voulu qu'il entre au 25, il a bousculé Mlle Berlicaut. Il a cherché encore à se sauver, et il a fallu la poigne du garde pour le fourrer dans la chambre.
... - Vous ne me ferez pas croire que ce gamin n'a pas une raison sérieuse d'être si acharné.
... - Aucune raison, monsieur.
... - Il cherche son pays, à ce que disent les gens.
... - Son pays? Quel pays?...
... - Voilà ce qu'il faudrait savoir, mademoiselle Fernande. S'il cherche son pays, c'est que là où il était, il n'était pas chez lui, et, de toute façon, c'est une histoire bizarre. 
... - Monsieur Aurélien, répliqua la servante, lorsqu'on cherche un pays on le trouve, et on sait dire au moins de quel pays il s'agit. Moi, je suis native de Saint-Omer...
... - Si vous aviez quitté votre pays à l'âge de cinq ans, par exemple, est-ce que vous le connaîtriez, votre pays?...
... - Si je ne le connaissais pas, alors ce serait tout comme si je n'en avais pas.
... Cela pourra paraître extraordinaire, mais Gaspard entendit le cuisinier se gratter la tête, tellement le silence fut profond, et tellement l'homme y mit une solennelle vigueur.
... - Ca serait comme s'il cherchait le paradis, conclut-il enfin, tout-à-fait dépité.
... - Bonsoir, dit brusquement Fernande. Je vais faire ma ronde. 
... Gaspard grimpa précipitamment l'escalier et alla s'enfermer dans salle de bains. la servante ne montait pas cependant au premier étage. Elle se rendit dans la cour. Peut-être regarda-t-elle si une lumière brillait au vasistas de la chambre numéro 25, là-haut sur le toit. Gaspard aurait voulu apercevoir rien que cette lumière. mais il ne pouvait aller dans la cour. Fernande habitait le pavillon qui s'élevait auprès du pigeonnier.
... Il se recoucha. Il voyait les yeux bleus qui l'avaient regardé avec un air de subtile intelligence, et il lui semblait que ces yeux ne cesseraient pas de le regarder pendant des jours et mêmes des années. Que lui voulait ce regard qui l'emplissait d'un élan d'amour? Gaspard se leva de nouveau, après avoir attendu deux longues heures sans parvenir à trouver le sommeil. 
... Il sortit dans le couloir et, cette fois, il monta l'escalier...

...............................................................................  à suivre ...

Que dire...
======= 
Partager cet article
Repost0

commentaires

covix 30/09/2009 00:29


Bonsoir
Belle histoire semble t il, imprégnée de douceur, d'étrange, et on retient son souffle!
Bonne journée
Covix


Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories