Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 22:11
.../...


... Arthur correspond beaucoup avec ses " associés " si on peut les appeler ainsi. Surtout un capitaine au Long Cours, un certain Eloi Pino,  lui proposant du musc et de l'or... mais faisant aussi le commerce des armes... Les affaires sont très difficiles, entre une guerre d'un côté, une révolte de l'autre, et les quelques européens installés au Harar qui se tirent dans le dos, il n'est guère possible de commercer sereinement...


                                                                  Harar, le 10 novembre 1888,



                                    Chers amis,


... Je reçois aujourd'hui votre lettre du 1° octobre. J'aurais bien voulu retourner en France pour vous voir, mais il m'est tout à fait impossible de sortir de ce trou d'Afrique avant longtemps.
... Enfin, ma chère maman, repose-toi, soigne-toi. Il suffit des fatigues passées. Epargne au moins ta santé et reste en repos.
... Si je pouvais faire quelque chose pour vous, je n'hésiterai pas à le faire.
... Croyez bien que ma conduite est irréprochable. Dans tout ce que j'ai fait, c'est plutôt les autres qui m'ont exploité.
... Mon existence dans ces pays, je l'ai dit souvent, mais je ne le dis pas assez et je n'ai guère autre chose à dire, mon existence est pénible, abrégée par un ennui fatal et par des fatigues de tout genre. Mais peu importe!... Je désirerais seulement vous savoir heureux et en bonne santé. Pour moi, je suis habitué de longtemps à la vie actuelle. Je travaille. Je voyage. Je voudrais faire quelque chose de bon, d'utile. Quels seront les résultats? Je ne sais encore.
... Enfin, je me porte mieux depuis que je suis à l'intérieur, et c'est toujours cela de gagné.
... Ecrivez-moi plus souvent. N'oubliez pas votre fils et votre frère....


                                                                             Rimbaud
                                                                             ======


... Les courriers qui relient ses proches ( sa mère et sa soeur ) sont plus intéressants que les nombreux courriers échangés avec ses " connaissances commerciales ". Ceux-ci peuvent tout de même nous éclairer sur l'atmosphère régnant là-bas, sur les pratiques de ces pays. Mais avec les siens, Arthur se livre comme un enfant qu'il semble être encore souvent et qui a besoin de savoir sa mère et sa soeur au bout de ses lettres... Tout simplement...



                                                                               .../... à suivre bien-sûr...
                                                                              ================


                              Ai-je changé à ce point???...
                              ==================


Julos... chanté par Jo Lemaire...
==================== 

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Carolo 06/03/2009 18:06

Je ne comprends pas les raisons de ce voyage. On dirait qu'il est prisonnié de là où il se trouve...
Merci de me faire découvrir de nouvelles choses sur A. Rimbaud, je ne connaissais pas ces lettres.
Cordialement, Laurent

Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories