Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 22:32
.../...


... Le premier courrier écrit du Harar date du 6 mai 1883, une longue lettre pour les siens... En voici un extrait dans lequel il parle d'Isabelle, sa petite soeur, et voudrait lui donner des conseils, lui, Arthur, en exil à des milliers de kilométres de Charlestown...


                                                               Harar, le 6 mai 1883,



                                 Chers amis,



... Le 30 avril, j'ai reçu au Harar votre lettre du 26 mars. 
.............................................................................
... Tout le monde veut se faire photographier ici, même on offre une guinée par photographie. Je ne suis pas encore installé, ni au courant; mais je le serai vite, et vous enverrai des choses curieuses...
... Ci-inclus deux photographies de moi-même par moi-même... Je suis toujours mieux ici qu'à Aden. Il y a moins de travail et bien plus d'air, de verdure, etc...
.............................................................................
... Isabelle a bien tort de ne pas se marier si quelqu'un de sérieux et d'instruit se présente, quelqu'un avec un avenir. La vie est comme cela, et la solitude est une mauvaise chose ici-bas. Pour moi, je regrette de ne pas être marié et avoir une famille. Mais, à présent, je suis condamné à errer, attaché à une entreprise lointaine, et tous les jours je perds le goût pour le climat et les manières de vivre et même la langue de l'Europe... Hélas!... A quoi servent ces allées et venues, et ces fatigues et ces aventures chez des races étranges, et ces langues dont on se remplit la mémoire, et ces peines sans nom, si je ne dois un jour, après quelques années, pouvoir me reposer dans un endroit qui me plaise à peu près et trouver une famille, et avoir au moins un fils que je passe le reste de ma vie à élever mon idée, à orner et à armer de l'instruction la plus complète qu'on puisse atteindre à cette époque, et que je voie devenir un ingénieur renommé, un homme puissant et riche par la science?... Mais qui sait combien peuvent durer mes jours dans ces montagnes-ci? Et je puis disparaître, au milieu de ces peuplades, sans que la nouvelle en ressorte jamais...
.............................................................................
... Ces photographies me représentent, l'une, debout sur une terrasse de la maison, l'autre, debout dans un jardin de café; une autre, les bras croisés dans un jardin de bananes. Tout cela est devenu blanc, à cause des mauvaises eaux qui me servent à laver. Mais je vais faire du meilleur travail dans la suite. Ceci est seulement pour rappeler ma figure, et vous donner une idée des paysages d'ici.
... Au revoir,


                                                                     Rimbaud
                                                                     ======


Etonnante lettre où Arthur fait un bilan bien négatif de sa situation, de ce qu'il est devenu, un gros coup de spleen l'a envahi... Bien loin des écrivailleurs rimbaldiens ( comme ils aiment à se nommer )... Au fil de ses courriers ressort une immense tendresse comme une mélancolie bien lourde à porter tous les jours de sa vie... Une mélancolie qui le fait se confier régulièrement à sa mère et sa soeur...

 

  

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alain LECLEF
  • : Ce blog est destiné à présenter un court-métrage cinéma autour d'Arthur Rimbaud et de Nina... Voilà donc une approche par divers poèmes, d'Arthur bien-sûr... mais aussi d'autres poètes proches de lui... comme Emile Nelligan... de Léo Ferré pour sa musique et ses mots... ainsi que divers articles, images et extraits musicaux... Une balade aussi bien-sûr en Abyssinie... pour essayer de comprendre... Merci aux futurs lecteurs...
  • Contact

Recherche

Catégories